7 avril 1861, 8 octobre 1861 : Construction de l’école des filles.

mercredi 22 juillet 2009
par  Martine
popularité : 41%

Délibération

7 avril 1861

Construction de l’école des filles.

L’an mil huit cent soixante un, le sept avril, heure de midi, le conseil municipal de la commune de Valenton s’est réuni au lieu ordinaire de ses séances en vertu d’une lettre de Monsieur le Sous-préfet en date du trente mars relative à la construction de l’école des filles.

Etaient présents : Messieurs Toussaint adjoint, Ferrière, Berne, Charpentier, Baticle, Vallois, Damville, Guérin et Grim Président.

Le conseil municipal après avoir mûrement délibéré décide que cet établissement sera communal, que la construction dont le devis s’élève à 26000 francs sera payé au moyen des 2000 francs de quêtes et souscriptions, 2200 francs d’arrérages et de la vente présumée du terrain qui pourra s’élever à 6200 francs, et le reste par le secours sollicité sur l’état.

Fait et délibéré à Valenton les jour mois et an que dessus.

Délibération

8 octobre 1861

Ecole des filles.

L’an mil huit cent soixante un, le huit octobre, huit heures du soir, le conseil municipal de la commune de Valenton s’est réuni extraordinairement en vertu de l’autorisation spéciale de Monsieur le Sous-préfet de l’arrondissement de Corbeil en date du quatre de ce mois dans le lieu ordinaire de ses séances à la mairie où étaient présents :

Messieurs Toussaint, Baticle, Ferrière, Tricard, Vallois, Charpentier et Grim Maire.

Monsieur le Maire expose au conseil municipal que le but de la réunion est de délibérer sur la demande en ouverture des crédits nécessaires pour payer les travaux de construction de l’école des filles et salle d’asile.

Il rappelle que ces travaux ont été évalués par le devis à la somme de 19000 francs, qu’à l’adjudication qui a eu lieu à la sous-préfecture, un rabais assez considérable a été fait par l’entrepreneur.

Que les ressources affectées déjà par le conseil au paiement des travaux se composent de :

1°- Produit de souscriptions volontaires …………………2262,00

2°- Produit des arrérages de la rente Paillard …………… 3000,00

3°- Produit de la vente superflue du jardin ……………… 3980,00

4°- Secours accordé par Monsieur le Ministre de l’instruction publique …………………………………………………… 9000,00

Total ……… 18242,00

Le conseil municipal après avoir délibéré vote les crédits suivants qui seront inscrits aux recettes des chapitres additionnels de 1861, savoir :

1°- Produit des souscriptions volontaires pour la souscription de l’école des filles ……………………………………………… 2262,00

2°- Produit des arrérages de la rente Paillard spécialement affectés à la dite école …………………………………………… 3000,00

3°- Produit de la vente superflue du jardin ……………… 3980,00

4°- Secours accordé pour la construction du même établissement par Monsieur le Ministre de l’instruction publique ……………… 9000,00


Total ……… 18242,00

Il reste aussi le crédit suivant à inscrire en dépenses aux chapitres additionnels :

Construction de l’école des filles ………………………18242,00

Et attendu qu’il existe aux chapitres additionnels de 1861 un crédit en dépense de la somme de 2400 francs provenant du legs Paillard et stipulé pour l’école de filles, le conseil demande l’annulation de ce crédit comme étant confondu dans celui de 18242 francs ci-dessus.

Et ont, les membres présents, signé après lecture.


Brèves

4 mars 2008 - Brève d’hier : Surveillance des raisins (sept 1846)

Délibération pour la nomination de quatre gardes de nuit pour la conservation des (...)