9 février 1868 : pétition pour la poste aux lettres

jeudi 16 décembre 2010
par  Martine
popularité : 68%

Le conseil municipal soutient avec force la pétition signée par de nombreux habitants de la ville qui demande que Valenton dépende de la poste de Villeneuve Saint Georges plutôt que de celle de Boissy beaucoup trop éloignée.

Délibération

9 février 1868
Poste aux lettres.

Session de février 1868

L’an mil huit cent soixante huit, le neuf février, le conseil municipal de la commune de Valenton étant réuni sous la présidence de Monsieur le Maire pour la session ordinaire du mois de février.

Présents : Messieurs Ferrière, Botrel, Dautier, Duchesne, Tricard, Berne, Chalopin, Damville, Grim et Varin Maire.

Absents : Messieurs Baticle et Degrois n’ont pas fait connaître le motif.

Le même jour, Monsieur le Maire donne lecture à l’assemblée, d’une pétition signée par plusieurs honorables habitants de la commune à l’effet d’obtenir de l’administration des postes qu’elle veuille bien comprendre, dans le ressors du bureau de poste de Villeneuve-Saint-Georges, la commune de Valenton dont la distance à ce bureau n’est également que de deux kilomètres, offrant par conséquent sur Boissy qui la dessert au point de vue de la rapidité des distributions, un avantage incontestable.

Il engage, en conséquence, l’assemblée à émettre son avis sur le vœu exprimé par les honorables signataires de la pétition précitée, et à l’appuyer s’il y a lieu.

Le conseil municipal ;

Considérant en effet, que les raisons exposées dans la pétition dont s’agit sont en tous points conformes à la vérité, qu’elles n’ont rien d’exagérées.

Qu’il est reconnu, si on se base sur les plaintes qui surviennent chaque jour relativement au service postal, que les dépêches arrivant journellement de midi à une heure de relevée, nuisent aux intérêts généraux et particuliers des habitants de la commune de Valenton.

Considérant qu’il est opportun que satisfaction soit donné à la commune ;

Le conseil émet le vœu, que Monsieur le Directeur Général prenne en sérieuse considération la pétition ci-dessus indiquée jointe à la présente délibération, et le prie instamment de vouloir bien mettre ce projet à l’étude qui, s’il est admis, comme il l’espère, réalisera un immense bienfait pour la commune.

Fait et délibéré à Valenton, les jour mois et an que dessus.


Brèves

4 mars 2008 - Brève d’hier : Surveillance des raisins (sept 1846)

Délibération pour la nomination de quatre gardes de nuit pour la conservation des (...)