26 août et 4 novembre 1883 : création d’une place publique (Le chapeau à corne) puis abandon du projet.

mercredi 21 avril 2010
par  Martine
popularité : 38%

Deux délibérations où l’on voit les difficultés pour financer un place publique sur un lieu appelé "le chapeau à corne" (aujourd’hui place Jean Jaurès)

Délibération

26 août 1883

Le triangle, place publique.

L’an mil huit cent quatre vingt trois, le 26 août.

Le conseil municipal de la commune de Valenton s’est réuni en vertu de l’autorisation spéciale de Monsieur le Sous-préfet de Corbeil en date du 21 courant.

Présents : Messieurs Dautier, Degrange, Dubois, Duchesne, Jourdain, Larmé, Noël, Persent, Caron Maire Président.

Monsieur le Maire expose qu’une souscription ouverte dans la commune dans le but d’acheter l’emplacement dit "le chapeau à cornes" à produit jusqu’à ce jour 1180 francs.

Que les propriétaires s’engagent à vendre le dit emplacement moyennant la somme de 1500 francs.

Vu le plan du terrain, la promesse de vente des vendeurs et les conditions de la souscription.

Le conseil municipal accepte avec reconnaissance la souscription ci-dessus dont le produit s’augmente de la valeur des murs estimés 300 francs, total 1480,00 francs.

S’engage à niveler le terrain, à y planter des tilleuls, et à y faire placer une borne fontaine semblable à celles qui existent déjà dans la commune.

Il impute les dépenses dudit projet sur les ressources ci-après.

1°- Complément de souscription s’il y a lieu, et en cas d’insuffisance sur les fonds libres de l’exercice 1883.

Fait en séance, les jour mois et an susdits.

Délibération

4 novembre 1883

Chapeau à cornes.
Projet abandonné.

Session de novembre.

L’an mil huit cent quatre vingt trois, le 4 novembre.

Le conseil municipal de la commune de Valenton s’est réuni en session ordinaire sous la présidence de Monsieur Caron Maire.

Présents : Messieurs Degrange, Dubois, Duchesne, Larmé, Jourdain, Varin, et Caron Maire.

Vu sa délibération du 26 août dernier relative à l’acquisition de l’ancienne place publique dite "Le chapeau à cornes".

Considérant qu’un des souscripteurs fait des restrictions qui diminuent de 350 francs le chiffre total.

La commune étant hors d’état de fournir cette différence.

Le conseil municipal est d’avis que le projet soit abandonné.

Fait en séance les jour mois et an susdits.


Brèves

4 mars 2008 - Brève d’hier : Surveillance des raisins (sept 1846)

Délibération pour la nomination de quatre gardes de nuit pour la conservation des (...)