8 Janvier 1840 : Projet de construction d’un pont à Villeneuve-Saint-Georges

mercredi 30 janvier 2008
par  Bruno
popularité : 43%

Le 8 Janvier 1840


Délibération relative au pont à construire sur la Seine en face de Villeneuve-Saint-Georges


Le Conseil municipal de Valenton convoqué d’après l’autorisation spéciale de monsieur le sous Préfet et présidé par monsieur Degrois adjoint, attendu l’absence du Maire, s’est réuni aujourd’hui au lieu ordinaire de ses séances.

Monsieur Degrois lui a donné communication d’une lettre de monsieur le sous Préfet de Corbeil qui annonce que monsieur le Préfet demande que le Conseil Municipal de Valenton soit consulté sur le projet de Messieurs Bayard et Le Vergès pour la construction d’un pont sur la Seine, en face de Villeneuve-Saint-Georges, destiné à établir une communication avec le Chemin de fer de Paris à Corbeil, à cette lettre était joint le tarif des droits de péage à percevoir sur ce pont.

Le conseil municipal en ayant délibéré déclare voir avec grande satisfaction qu’on a donné la préférence à l’établissement de ce nouveau pont, sur celui dont précédemment ou sollicitois la construction en face d’Ablon, nulle comparaison ne peut-être établie entre ces deux ponts. Celui de Villeneuve-Saint-Georges a beaucoup plus de chances de succès et sera d’une utilité incontestable pour la population nombreuse de la vallée d’Yerres, en conséquence il ne peut qu’applaudir à ce nouveau moyen de communication entre les deux rives de la Seine, et il regrette que la commune de Valenton qui est forcée chaque année d’avoir recours à un impôt extraordinaire pour subvenir à ses dépenses obligatoires, soit hors d’état de contribuer à la construction de ce pont par une subvention ; mais il espère que quelques habitants aisés pourront prendre des actions si ou se déterminer à en émettre.

D’après l’examen du tarif des droits de péage, le conseil municipal ne peut approuver que les personnes qui voyagent dans une voiture suspendue soient tenues de payer à part le droit comme si elles étaient à pied, sur aucun des ponts construits dans le département de la Seine, pareille exigence n’a lieu.

Fait en séance municipale à Valenton, le huit janvier mil huit cent quarante.

Degrois, adjoint


Brèves

3 avril 1925 - Brève d’hier : Arrêté pour interdire les clôtures en fil de fer barbelé (3 avril 1925)

Considérant que les clôtures artificielles en fil de fer barbelé sont dangereuses le long des (...)

1846 - Brève d’hier : Surveillance des raisins (sept 1846)

Délibération pour la nomination de quatre gardes de nuit pour la conservation des (...)

1845 - Brève d’hier : 21 septembre 1845, Arrêté de Police concernant la propreté des rues

"défendons aux habitants de rien jeter par leurs fenêtres sur la voie publique et enjoignons au (...)